23 | 05 | 2019

Selon des documents rendus publics aujourd’hui, Google a fait transiter en 2017, 19,9 milliards d’euros vers les Bermudes, un paradis fiscal, via une société écran basée aux Pays-Bas. Cette pratique bien connue, qualifiée de « double sandwich », permet à la multinationale d’éviter de payer ses impôts sur les bénéfices considérables réalisés en Europe et aux États-Unis. Elle montre une nouvelle fois que les GAFA, ces géants américains du numérique qui brassent des milliards de dollars, s’appuient sur des failles juridiques béantes pour pratiquer l’évitement fiscal à haute dose, au détriment des États et des peuples.

Billag. Remboursement de la TVA

Texte déposé :

Suite à une longue procédure, la TVA perçue indûment sur la redevance radio/TV devra être remboursée par l’OFCOM à tous les ménages qui ont trop payé. Selon les premières estimations, c’est un montant compris entre 50 et 70 francs qui devrait être restitué.

Celles et ceux qui n’ont cessés d’être méprisés par un monarque arrogant, les “riens”, sommés de “traverser la route pour trouver du travail”, les “gaulois réfractaires” ont pu se retrouver, transformer leurs souffrances individuelles à ne pas pouvoir finir les fins de mois et remplir les frigos en colère collective. Les démarches individuelles de pétitions et de vidéo sur les réseaux sociaux se sont vite transformées en occupation de ronds-points, elles-mêmes devenant des assemblées citoyennes d’élaboration progressives de leurs revendications.

Depuis le 7 décembre, une cinquantaine de militantes et de militants kurdes ont entamé une grève de la faim dans les locaux du CDKF (Conseil Démocratique Kurde en France) à Paris, rejoignant les milliers de prisonnières et de prisonniers kurdes en grève de la faim dans les prisons turques. Des grèves de la faim ont également commencé à Strasbourg devant le Parlement européen et dans d’autres villes comme Toulouse et Rennes.

Une députée du HDP (Parti démocratique des peuples), Leyla Güven, emprisonnée depuis janvier 2018, est en grève de la faim depuis plus de 30 jours.

Des mesures préventives efficaces pour lutter contre les effets pervers des systèmes à guidage vocal. La santé des travailleurs passe avant les profits !

Texte déposé
Le Conseil fédéral est chargé de préparer un rapport qui présente des mesures efficaces destinées à prévenir les risques de l’usage des systèmes à guidage vocal. Ces mesures n’ont pas vocation à être appliquées seulement sur une base volontaire de la part des employeurs mais doivent avoir un caractère contraignant.

Selon une information de l'AFP, le gouvernement s'apprête à renoncer à une partie des "mesures d'accompagnement" annoncées par le Premier Ministre au début du mouvement des "gilets jaunes", notamment l'extension du chèque énergie à 2 millions de foyers de plus.

Cette décision est une honte. Elle est d'autant plus scandaleuse que la France compte 5 millions de ménages en situation de précarité énergétique.

Après 45 ans en Gironde où il a rayonné et employé jusqu’à 4000 emplois (860 aujourd’hui), le groupe Ford a décidé de détruire ce site industriel majeur que les salariés comme les collectivités territoriales ou l’État se sont évertués à défendre durant toutes ces années en versant des dizaines de millions d’euros (45 millions dans la dernière période) et 8 millions au titre du CICE, sans réels engagements de Ford sur le maintien de l’emploi qu’il n’a cessé de rogner.

C’est avec colère et indignation que la direction du Parti suisse du travail - Parti ouvrier et populaire (PST-POP), réunie le 15 décembre 2018 à Berne, a rejeté la décision scandaleuse du tribunal de district de Brigg contre la militante des droits humains Anni Lanz.

La secrétaire politique de Solidarités sans frontières a été condamné le 6 décembre pour avoir "facilité l’entrée illégale en Suisse" (art. 116, al. 2 de la loi sur les étrangers). En février 2018, Anni Lanz avait aidé un jeune Afghan à rentrer en Suisse. L’homme avait été expulsé quelques jours plus tôt.

comunistaRésolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers, Athènes, 23-25 novembre 2018

Soutien au Parti communiste d'Ukraine

Les partis membres de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers expriment leur soutien au Parti communiste d'Ukraine et exigent que les autorités ukrainiennes cessent immédiatement les persécutions et la terreur contre les membres du Parti, cessent les persécutions contre les dissidents, la falsification de l'histoire et la glorification des collaborateurs nazis de l'OUN-UPA, des divisions et bataillons de la Wehrmacht et des SS.

Real time web analytics, Heat map tracking