23 | 05 | 2019

Davantage de logements abordables. Initiative populaire et crédit-cadre destiné à alimenter le fonds de roulement- Prise de parole de Denis de la Reussille au Conseil National

L’initiative populaire "Davantage de logements abordables", portée entre autres par l’Asloca et soutenue par plusieurs partis politiques, dont le Parti Ouvrier Populaire auquel j’appartiens, a été déposée le 18 octobre 2016 avec près de 105 000 signatures valables. Si l’Asloca a estimé nécessaire de lancer une telle initiative, c’est bien qu’il y a urgence.

Aujourd’hui, le 13 décembre, des syndicalistes militants de la FSM et de son affilié grec, le PAME, ont entamé les activités de solidarité internationale avec le peuple et les travailleurs de la France qui poursuivent leur lutte contre les politiques de l’UE, du FMI et de la Banque mondiale, mises en œuvre par le gouvernement antipopulaire de Macron.

Les syndicalistes se sont réunis ce matin aux portes de l’ambassade de France à Athènes, en criant des slogans contre les mesures anti-ouvrières en France.

FSM-PAME Manifestation à l’Ambassade Française en Grèce

Jeudi le 13 décembre, une délégation de la FSM, la Fédération Syndicale Mondiale, du PAME, le Front Militant de Tous les Travailleurs, et du MAS, le Front Militant d’Étudiants, ont manifesté devant l’Ambassade Française à Athènes, exprimant leur solidarité avec la lutte des unions, des travailleurs et de la jeunesse de la France et avec leur grande grève le 14 décembre.

Emmanuel Macron annonçait lundi soir la main sur le cœur « un état d’urgence économique et social ». Ford lui répond par un camouflet.

Le groupe américain veut fermer le site de Blanquefort en Gironde (872 emplois) et annonce aujourd’hui 1600 suppressions de postes sur son site de Sarrelouis à la frontière allemande qui emploie de nombreux travailleurs français.

Le Mouvement de la Paix est signataire de l’appel lancé par plusieurs dizaines d’associations à la manifestation du 18 décembre dans le cadre du 18 décembre, Journée Internationale des Migrant·e·s.

Texte d’appel : Liberté et Egalité des droits !

Nous, Collectifs de Sans-papiers et MigrantEs, Syndicats, Associations et Marche des Solidarités appelons à des manifestations et rassemblements dans tout le pays le 18 décembre à l’occasion de la Journée Internationale des MigrantEs.

L’Initiative de rectification veut empêcher l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile, ainsi qu’à destination d’États violant systématiquement les droits humains. Avec cette initiative, le peuple aura enfin son mot à dire en matière d’exportations d’armes !

L’été dernier, sous la pression du lobby de l’armement, le Conseil fédéral a voulu autoriser l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile. La très forte opposition rencontrée au sein de la population a contraint le Conseil fédéral à faire machine arrière. Mais celui-ci pourrait bien réintroduire par la petite porte son projet d’assouplissement des règles d’exportations d’armes vers les pays en guerre civile.

À l'occasion de la célébration à Marrakech du sommet de la signature du Pacte Mondial pour les Migrations des Nations Unies, la gauche des deux côtés de la Méditerranée appelle à la mobilisation contre cet accord. La Voie Démocratique du Maroc et la Gauche Unie de l'État espagnol considèrent qu'il est essentiel de renforcer les liens de solidarité entre les travailleurs des deux côtés pour empêcher la mer qui nous rejoint de devenir un cimetière. Face aux discours d'extrême droite qui tentent de nous diviser, nous réaffirmons notre lutte internationaliste pour un modèle global juste, qui doit inclure un modèle de migration juste.

Avec l'annonce de l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraité.e.s modestes, le président de la République a opéré un premier recul. Celui-ci est à mettre à l'actif du grand mouvement populaire qui secoue actuellement le pays, avec les « gilets jaunes », les nombreuses mobilisations de travailleurs.euses, l'action des organisations syndicales. Preuve est faite que la mobilisation actuelle est décisive. Elle doit se poursuivre.

Collègues, camarades, co-combattants, frères et soeurs,

qui luttez contre la politique du Président Macron, nous sommes avec vous une fois de plus, le 14 décembre 2018, où des fédérations militantes organisent des grèves, des manifestations et des activités multiformes, en exprimant le contenu de classe de la lutte.

Real time web analytics, Heat map tracking