21 | 09 | 2018
RedGlobe Actualité
Venezuela aktuell
feed-image RSS Feed
Statistics

Today: 15355

Yesterday: 17380

Since 01/06/2005: 44960384

Le 22 septembre, dans toute la France, nous marchons pour faire entendre une autre voix, celles des peuples, et en France celle des citoyen-ne-s engagé- e-s dans des luttes et nombreux mouvements de solidarité internationale et pour la paix, de développement et commerce équitables, de défense des services publics et la satisfaction des besoins sociaux, humains et écologiques, des mouvements de solidarité avec les migrant-e-s et réfugié-e-s, de résistances contre la poussée de l'extrême droite, de lutte contre le réchauffement climatique et la destruction de l'humain et de la planète par l'augmentation frénétique du commerce des armes qui poussent conflits et guerres dans la durée. Nous sommes lucides : c'est en agissant ensemble, toujours plus nombreux, que nous verrons s'imposer d'autres logiques que celles de la peur, de la haine, du pillage des ressources et richesses au plan international.

Le Président de la République vient d’annoncer des mesures censées redresser l’état catastrophique de la santé dans notre pays, politique dont il porte en partie la responsabilité.

Si la suppression du Numerus Clausus ou de la T2A est une revendication que le PCF porte depuis longtemps, les propositions de Monsieur Macron, sous couvert de modernisation de notre système de santé, ne répondent pas aux besoins des populations et des territoires. Les Hôpitaux sont en État d'urgence.

Chers amis, chers camarades,

Je voudrais avant toute chose dédier mon discours à la mémoire de Maurice Audin et dire, à Josette et à ses enfants, l’immense émotion qui est la mienne, et je crois celle de toutes celles et ceux qui sont à la Fête, depuis l’annonce du président de la République jeudi dernier. Le combat pour la vérité a gagné, 61 ans de combat !

C'est une victoire contre le mensonge d’État, contre la torture, contre la colonisation, pour l’honneur de tous ceux qui ont payé de leur vie ce combat. Nous avons célébré hier ici même cet événement majeur en inaugurant la place Maurice Audin dans la Fête. Pour le journal L’Humanité, pour le Parti communiste français, pour le peuple algérien, pour tous ceux avec qui nous avons mené ce combat c’est une nouvelle de portée historique.

Le gouvernement a fait beaucoup de communication autour de son plan vélo lancé le 14 septembre, alors qu’il avait été repoussé à plusieurs reprises. Il n’en valait pas tant, très loin de là. En termes de politique cyclable, le point clé est l’investissement dans la création de nouveaux aménagements et de places de stationnement. Et le constant est sans appel : la France est en queue du peloton européen en matière de politique cyclable et va le rester.

La lutte contre la grande pauvreté exige un plan d’urgence prioritaire. 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, dont un enfant sur 5. Il était temps. Le Président de la République se penche sur la question de la pauvreté en présentant son « plan ».

Il y a des mesures positives, résultat notamment de l’action au quotidien des associations de solidarité, mais aussi des élu.e.s locaux, et singulièrement communistes, qui font un travail formidable. Revalorisation de la prime d’activité, aide à l’accès des enfants aux crèches, petits-déjeuners à l’école, tarification sociale pour la restauration scolaire, formation obligatoire 16-18 ans pour les décrocheurs, une prise en charge allongée pour les jeunes en rupture familiale, quelques mesures de simplification pour l’accès aux soins, cela va dans le bon sens.

La reconnaissance imminente par le Président de la République de l’assassinat, sous la torture de l’armée française, du mathématicien communiste Maurice Audin est une victoire historique de la vérité et de la justice. Le mensonge d’État qui durait depuis 61 ans tombe. C’est une grande émotion pour Josette Audin et sa famille, pour le Parti communiste français qui a tant donné dans la lutte anticoloniale, pour tous les communistes et tous les militants anticolonialistes.

La ministre des Transports a présenté le 11 septembre la programmation des investissements de transports de l’État sur 10 ans. Ces annonces très attendues sont malheureusement plus que décevantes.

Notre pays souffre d’un sous-investissement de plus de 20 ans dans ses infrastructures. Pour le rattraper, le Parti communiste estime qu’il faudrait que L’État investisse plus de 5 milliards d’euros par an. Las, sur la période 2018-2022, le gouvernement prévoit d’investir même pas deux fois moins, soit 2,3 milliards d’euros par an.

Sur ordre du Ministère de l’Intérieur, les forces de l’ordre n’ont pas hésité à utiliser la violence pour évacuer ces défenseurs de la nature, pourtant pacifistes, ainsi que les élus locaux et autres représentants politiques, tels que Karima Delli, venus les soutenir. C’est la preuve que ce gouvernement ne recule devant rien.

Depuis de trop nombreuses années le sport est considéré comme la cinquième roue du carrosse avec des budgets continuellement en baisse. Le budget des sports atteint un niveau dérisoire de 0,13% du budget de la nation. Ces dernières semaines, de nombreuses voix se sont d'ailleurs faites entendre pour plus de moyens pour le sport. Le PCF milite pour un budget du sport sanctuarisé à hauteur de 1% du budget de la Nation.

Real time web analytics, Heat map tracking