22 | 07 | 2019

Alors que nous apprenons ce matin la dissolution des antennes de "Bastions social" en France, nous avons découvert avec effroi et colère ce matin l'opération de «Génération identitaire» qui sur le toit de la CAF de Bobigny a déployé une banderole avec des propos indignes et inacceptables.

La préférence nationale est clairement mise en avant dans des quartiers où la vie est difficile. Cette opération de l'extrême droite ciblée et bien organisée est une manœuvre pour continuer à cliver, diviser, et opposer les citoyen.ne.s les plus fragilisé.e.s et les plus précarisé.e.s.

Ces mouvements d'extrême droite, racistes, sévissent en France et ont une couverture médiatique importante avec des actions dites coups de poing et d'une violence, d'une haine incommensurables.

Après avoir mené des chasses aux réfugié.e.s dans les Alpes, ils continuent à chasser et à reproduire des discours qui font honte à la République unie et indivisible.

N'oublions pas les révélations sur le financement de ce groupuscule : avant de tuer 50 personnes en Nouvelle-Zélande, Brendon Tarrant avait fait un don de 1 500 € à la branche autrichienne de Génération identitaire qui a participé à l'opération anti-migrants près de Briançon dans les Hautes-Alpes.

Nous ne pouvons pas rester silencieux, et aveugles à la haine qui se propage dans nos rues, nos villes, nos campagnes. Tous les jours, des actes racistes, xénophobes, antisémites, romophobes, islamophobes sont signalés.
Tous les jours, la haine s'étale. Le racisme est un délit et non une opinion.

Le PCF dénonce avec la plus grande fermeté ces actions, et appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités et à agir de manière rapide pour que ces groupuscules soient condamnés et interdits.

Mina IDIR, Responsable de la commission « Lutte contre le racisme et pour l'égalité » au PCF,

Source:

Parti Communiste Français

Real time web analytics, Heat map tracking