20 | 05 | 2019

Le 9 mai 1945, à Berlin occupé par l’Armée Rouge, les nazis signent leur capitulation devant l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, mettant fin à la Seconde Guerre Mondiale ou à la Grande Guerre Patriotique.

Le 22 juin 1941, les nazis ont envahi les frontières soviétiques et sont arrivés aux portes de Moscou mobilisant environ 4,5 millions de soldats avec l’appui de 600 000 véhicules, 750 000 chevaux et environ 2 700 avions (plus de la moitié des forces aériennes allemandes). Forcée de battre en retraite à cause de la résistance, la nouvelle stratégie nazie visait à prendre le contrôle de Stalingrad, où a commencé en juillet 1942 la bataille la plus cruelle et la plus violente de toute la guerre.

L’Armée Rouge et le peuple armé ont résisté à la conquête de chaque bloc, de chaque rue, de chaque maison, de chaque pièce. Des milices ouvrières ont été formées. Une des étapes de cette lutte héroïque a été l’usine de tracteurs où les ouvriers se sont lancés dans la lutte contre les troupes d’invasion lourdement armées. Le 2 février 1943, Stalingrad a été libéré.

Lorsque l’Armée rouge avançait déjà dans la capitale de l’État nazi, Hitler se suicide, le 30 avril et, le 9 mai 1945, les Allemands acceptent la capitulation devant les Soviétiques.

Il s’agit d’une victoire stratégique et décisive pour l’avenir de l’humanité. Il a modifié la corrélation globale des forces en faveur des travailleurs et des peuples et a stimulé les mouvements de libération nationale et la décolonisation. C’est sur cette base historique que, le 3 octobre 1945, la Fédération syndicale mondiale a été fondée.

Cependant, 73 ans après cette date, la menace d’une nouvelle guerre mondiale plane sur les relations internationales. L’impérialisme américain et ses alliés de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) encouragent des conflits qui menacent sérieusement la paix mondiale et font croître, sous des formes anciennes et nouvelles, le fascisme et l’intolérance.

La FSM salue l’anniversaire de cette épopée en réaffirmant son engagement pour la défense de la paix mondiale, des droits des peuples, en particulier de la classe  ouvrière, tout en étant convaincue de la perspective socialiste comme futur de l’humanité.

Vive le 9 mai 1945, jour de la victoire de l’Union Soviétique contre le nazisme et le fascisme!

Ces serviteurs de l’exploitation et de l’impérialisme qui, de nos jours, essayent de réécrire les faits historiques sur des calomnies et des mensonges doivent échouer.

Révérence éternelle pour les millions de soldats, pour les hommes et les femmes qui sont tombés sur cette mission pour l’Humanité!

 

Le Secrétariat

Source:

Fédération Syndicale Mondiale

Real time web analytics, Heat map tracking